Troubles du voisinage : comment réagir

Partager sur :

Les relations avec nos voisins peuvent osciller entre meilleures amitiés et pires désaccords, voire l'indifférence totale. Que ce soit dans un appartement ou une maison, les problèmes de voisinage sont actuellement courants. Les différences de modes de vie et les véritables sources de désagrément peut rapidement compliquer la vie quotidienne de celui qui en subit les conséquences. . Comment agir face à un problème de voisinage ? Quelles démarches et options sont disponibles pour rétablir la tranquillité ? Nous vous donnons toutes les réponses.

Qu'est-ce qu'un trouble du voisinage ? Les troubles du voisinage peuvent prendre diverses formes, mais seules les nuisances excessives sont passibles de sanctions.

Quels sont les exemples courants de troubles du voisinage ? Parmi les problèmes de voisinage les plus fréquents, on peut citer :

Les perturbations nocturnes.
Les nuisances sonores.
Les odeurs désagréables.
Les émanations excessives (comme les fumées de cheminée).
Les obstructions de fenêtres entraînant une réduction de la luminosité (par exemple, la construction d'un immeuble dans une zone où cela pose problème).
Les actions qui portent atteinte à l'esthétique de l'habitat et de l'environnement.

Est-ce que les bruits et autres perturbations liées au voisinage peuvent avoir des répercussions sur la santé ? Comment agir en cas de voisin bruyant ?

Absolument ! Certains conflits entre voisins peuvent avoir des effets néfastes sur la santé des résidents. C'est notamment le cas des nuisances sonores, qui peuvent entraîner divers symptômes tels que le stress, l'anxiété, une fatigue inhabituelle et même des troubles cardiovasculaires. Les conséquences du bruit sur la santé sont diverses et variées.

Pour évaluer si un bruit est normal ou non, l'arrêté du 5 décembre 2006 détermine les méthodes de mesure en fonction des différentes catégories de nuisances émises, par exemple :

Les bruits générés par les comportements des voisins.
Les bruits produits par des objets.
Les bruits provenant d'animaux.
Les bruits liés à une activité professionnelle.
...
Pour obtenir une liste exhaustive, vous pouvez consulter le site bruit.fr, un centre d'information et de documentation sur le bruit.

Comment agir en cas de bruits gênants, d'odeurs désagréables, ou de problèmes visuels ? Comment mettre fin à un problème de voisinage ?

Que le règlement de copropriété mentionne ou non la nuisance constatée, les principes de bon sens s'appliquent, en particulier le respect de la tranquillité de chacun et d'une coexistence harmonieuse. Même si cette notion peut sembler subjective, elle offre la possibilité de prendre des mesures si une nuisance réelle et avérée est identifiée.

Comment faire face à des voisins perturbateurs ? Si vous estimez être affecté par un trouble de voisinage, que votre quotidien soit perturbé par le comportement de vos voisins, par une approche aimable en engageant une discussion avec la personne à l'origine des nuisances. Une tentative de conciliation calme peut souvent rétablir l'équilibre et apaiser la situation. Parfois, les gens ne sont tout simplement pas conscients des désagréments qu'ils causent.

Si cette première étape ne donne pas de résultats, adressez un courrier recommandé avec accusé de réception à votre voisin, en indiquant clairement la nature des nuisances et en le sommant de cesser immédiatement les comportements ou activités perturbateurs. De nombreux modèles de lettres sont disponibles en ligne.

Un point important : si l'auteur des troubles est un locataire, informez-en le propriétaire bailleur en lui envoyant un courrier recommandé avec accusé de réception pour lui expliquer les nuisances subies.

Si votre voisin ne semble pas enclin à modifier son comportement, contactez le syndic de copropriété. Celui-ci est chargé de vérifier la nuisance et d'exiger le respect du règlement de copropriété ainsi que des règles de cohabitation au sein de la communauté.